Une journée type avec Alefa

Croisière à Madagascar

Durant chacune des croisières que nous proposons sur le Nord de Madagascar, nous nous levons de bonne heure ( 6 h00 environ ), car il faut partir tôt pour profiter de la douceur du soleil, du chant des oiseaux, des eaux calmes, et des vents favorables. Après un petit déjeuner exotique et copieux, nous embarquons et levons l’ancre vers 8h00. En général nous prévoyons des étapes de 20 à 60 kms maximum, et nous naviguons surtout entre le matin et le début d’après midi.

La plongée en apnée est quasi quotidienne (environ 1h00 à 1h30/jour). Nous plongeons en cours de route sur toutes sortes de sites que nous sommes souvent les seuls à fréquenter. Ces plongées à la portée de tous se pratiquent dans des fonds de 2 à 6 mètres, rarement plus. Si la chasse sous marine n’est pas une nécessité au cours des deux premiers jours, elle le devient après, car nous sommes vraiment en brousse et nous devons pourvoir à notre nourriture tous les jours. Des arbalètes de chasse sous marine sont à la disposition de tous, mais, qu’on se rassure, nos marins sont extrêmement habiles à prendre du poisson en abondance en moins de une heure.
Toutefois, il ne faut pas oublier que le but fondamental de ces visites aquatiques est de se faire plaisir en admirant l’incroyable diversité des fonds sous marins de notre région.
Nous pratiquons également la pêche à la palangrotte, et nous achetons, quand c’est possible, du poisson aux pêcheurs de rencontre. Nous cherchons par tous les moyens à nous approcher de la vie traditionnelle d’ici en évitant de rester simples badauds.
Une brise salutaire se lève en général vers 11h00 et nous pousse à la voile vers notre escale du jour. Apéro et repas du midi se prennent souvent à bord, et nous débarquons vers 14h30 pour préparer notre campement. Nous sommes alors sous l’ombre généreuse d’un badamier, d’un tamarinier, ou d’un cocotier.
En milieu d’après midi, le soleil étant moins ardent et la nature sortant de sa torpeur, nous nous baladons aux alentours (entre 1h00 et 2h00 de balade) pour visiter, observer, et partager avec les hommes, la faune et la flore du lieu.
C’est aussi l’occasion de prendre notre douche quotidienne au puits ou à la source du coin, de visiter un village tranquillement, de marcher, de ramasser des citrons, des mangues, ou des fruits moins connus. On se baigne, on se promène, on farniente ou on remonte un estuaire de mangroves dans la lumière rasante et dorée des fins d’après midi d’ici.
Le soir arrive vite sous les tropiques. Apéros et repas sous les étoiles et puis, bonne nuit tout le monde ! Bercés par les sons de l’obscurité.

NB : Dans certains cas, la richesse d’un site, son intérêt ou le rythme souhaitable à donner au voyage nous amène à passer deux nuits au même endroit. Cela nous permet d’approfondir la découverte d’une région, et, par conséquent de nous baigner plus longuement dans cet univers unique et méconnu que représente cette terre Sakalava (ethnie qui vit dans cette région).